Sokchearta
Thérapeute psycho-corporelle, Paris 20
Sokchearta

Voyage à travers ton essence

Thérapeute psycho-corporelle, Paris 20

Décider et être alignée•e


A l’heure où je t’écris ces mots, je suis en pleine journée d’anniversaire ; oui je te l’avais bien dit ; j’en fais des tonnes le jour de mon anniv AHAHAH ; j’adore célébrer !

 

Nous entrons doucement dans le mois de mars et donc commençons à changer d’énergie. Ces derniers mois nous ont poussé à de fortes introspections. Ou peut-être à fuir ces introspections…

Selon moi, ces moments d’introspection sont nécessaires et sont l’un des fondamentaux d’une bonne santé mentale, de la confiance en soi et d’un alignement avec soi (la fameuse quête de sens).

 

A 45 ans, je sens mon corps différemment et je l’observe avec beaucoup de compassion. Oui c’est certain, je change aussi d’énergie. Même si le feu du printemps et de l’année du dragon titille et m’émoustille et que beaucoup de changements se mettent en place ce mois-ci, mon corps me demande de ne pas me précipiter et de prendre le temps de m’ancrer.

 

J’ai passé une drôle de soirée d’anniversaire. Le hasard de nos vies avec mon conjoint fait que nous nous sommes retrouvés le 28 février à Genève, Genève une ville symbolique pour les humanitaires avec la présence de nombres agences des Nations-Unies et donc de diplomates. Genève c’est un peu l’espace politique de l’humanitaire…

 

Le hasard fait que j’y ai retrouvé aussi des humanitaires inspirants.es et que cela m’a replongé dans ce qui m’animait quand je travaillais dans les ONG : des questionnements et débats sur les droits fondamentaux de chaque être humain•e. Oui j’étais en feu, animée et vivante, vibrante…Clôturer ma soirée d’anniversaire sur les enjeux de citoyenneté et de nation, c’était passionnant.

 

D’ailleurs en ce moment, je lis « Du JE au NOUS » de Thomas d’Ansembourg ou l’intériorité citoyenne : le meilleur de soi au service de tous. Je le répète assez en séances et dans les différents espaces de com…Nous sommes tous et toutes reliés•es ; nous sommes un tout ; we are one. D’ailleurs celles qui expérimentent avec moi les ateliers nouvelle lune depuis octobre peuvent l’attester.

Ainsi, ce matin, je prends conscience d’une chose. Oui tout est polarité et la quête de sens et la confiance passent par l’acceptation tant de ces polarités que l’équilibre que cela nous amène à mettre en place (ce qu’on appelle communément l’harmonie). Ce matin, je prends conscience qu’autant je suis encore en deuil de ma vie d’aventurière humanitaire passionnée (puisque j’y ai renoncé et me suis engagée dans ma nouvelle vie d’aujourd’hui) ; autant je ne suis pas censée faire reset et mettre en opposition ces 2 systèmes (humanitaire et psychologie).

 

Car soyons honnête, la société nous encourage à nous diviser dans des polarités. Décider, c’est choisir entre A ou B. C’est soit l’un soit l’autre et c’est pour cela qu’une décision peut apparaître douloureuse. On lie la décision au pouvoir. D’ailleurs au travail, ce sont les managers ou la direction ou les cadres de direction qui décident et ces décisions doivent s’opérationnaliser et descendre à tous les niveaux de l’organisation (du système). Inconsciemment, il y a bien un ascendant de ces cadres sur le reste de l’organisation (notons que ces cadres sont souvent minoritaires). A travers ce jeu, oui il y a du pouvoir et de l’ascendant.

 

Mais DECIDER, cela ne devrait pas être utilisé avec l’énergie du pouvoir et de l’ascension. Décider, c’est faire preuve d’humilité et se poser les questions de ses limites et de ce qui est juste pour moi (ou pour nous) pour continuer à se mettre en action, à s’engager et à assumer les responsabilités ; ça c’est puissant de s’engager et d’assumer. C’est un des grands pas vers la confiance et la sérénité.

 

Comme j’ai compris ce matin que je n’ai plus à faire reset.  Au fond de moi et depuis toujours, je suis persuadée que tout être humain•e est aussi citoyen•ne car nous avons tous et toutes le droit de contribuer à la cité (du latin civitas signifiant droit de cité, droit d’un habitant).

 

C’est à ce titre que je repositionne encore le coeur de mon accompagnement. Tu le sais, je le dis assez, travailler en tant que thérapeute me permet de t’accompagner à reprendre confiance en toi, à retrouver ta place et du sens…Ce qui te permettra d’être aussi en confiance pour t’affirmer et retrouver une place dans les systèmes (famille, travail…) dans lesquels tu vis tout en étant aligné•e avec tes valeurs et retrouver de la confiance avec les autres et oeuvrer ensemble pour une société humaine, plus juste et respectueuse de la Terre.

 

Attention, en avril, ça va pulser !!!!


Articles similaires

Catégories

Derniers articles

Vibrer l'Amour

19 Mai 2024

Chaque Nouvelle Lune est un moment précieux car tu actives cette énergie en toi en déposant en conscience tes intentions ! 
 
La lune d’avril était une lune ...

Révéler sa puissance du féminin

03 Mai 2024

Parce que qu’être femme, c’est merveilleux ! Je te partage un autre regard sur notre corps, notre sensibilité pour retrouver l’audace d’être Soi !
Je te par...

Lettre ouverte à mon mental - en quête d’authenticité

02 Mai 2024

Cher mental,
Rester en sécurité
Je voudrais te remercier d’être à mes côtés. Grâce à toi, dans certains situations, je sais prendre des décisions rapidement,...

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Institut Cassiopée

Connexion