Sokchearta
Thérapeute psycho-corporelle, Paris 11 et Salon-de-Provence
Sokchearta

Voyager à travers son essence

Thérapeute psycho-corporelle, Paris 11 et Salon-de-Provence

Equilibre en télétravail ?

Prévention du burn-out

Le télétravail, sujet à controverse il y a des années et devenue tendance aujourd’hui ; car oui, aujourd’hui une fois sortie de cette crise sanitaire, nombre d’entreprises ont déjà négocié ou signé des accords de télé-travail. J’entendais aux infos hier que le mot télétravail était même entré dans la Larousse cette année, c’est dire !

 

Rappelons-nous, c’est quoi les avantages du télétravail hors télétravail subi et mis en place en urgence en mars 2020 ? Le télétravail permet avant tout de gagner du temps par la diminution des heures passées dans les transports, temps passé dans les transports qui peut aussi être source de tension dans certaines situations (tension qui peut s’accumuler pendant la journée). Autre avantage du télétravail c’est qu’il permet normalement de rester concentrer sur une tâche assignée sans être perturbé par ses collaborateurs.trices. Demain, je travaille de chez moi, j’ai un rapport à finir ou je préfère rester chez moi pour finir ce projet une bonne fois pour toute. ça c’était dans le monde d’avant car aujourd’hui qui peut encore se targuer de rester chez soir pour rester au calme et serein.e ?

Les risques du télétravail version 2020

Absence de  déconnexion : et hop je prépare le diner du soir tout en répondant aux mails non traités dans la journée. Ou encore tiens, il est 7h42, je vais profiter du calme da la matinée (pendant que les enfants dorment encore) pour répondre à ce mail qui m’a énervé hier soir à 20h22 mais auquel je n’ai pas pu répondre (d’ailleurs j’en ai pas dormi de la nuit).

 

Difficultés de concentration : Quand on est chez soi, difficile de rester focus. Hop, en préparant mon café ou mon thé, je me rends compte que la poubelle est déjà pleine…et si je la descendais ? Ah zut et le frigo est vide pour ce soir…et avec ce couvre-feu à 19h, j’aurais pas le temps de faire les courses….

 

Manque d’activité physique : c’est chouchou qui dépose les enfants ce matin, top, j’enchaine et je suis devant mon ordi à 8h15…..jusque 18h30 (oui parce que c’est encore chouchou qui a été cherché les enfants, le pain et tout le tralalala, quel homme !). Quel homme oui mais en attendant, moi je ne suis pas sortie de chez moi et j’ai à peine bouger de mon bureau (à part pour aller sur le balcon fumer des cigarettes).

 

 

Sentiment d’isolement : plus de pauses café avec les collègues, plus de pause dej avec les copains ; et oui c’est vrai que je me sens isolé. Pour compenser, je traine plus sur les réseaux sociaux ou je profite des réunions en visio pour détourner l’agenda de la réunion et  partager du temps off avec quelques blagues ou autre…

Retrouver l’équilibre même en télétravail

Déconnexion digitale et mentale : comme évoqué dans l’article précédent, difficile de garder la cadence sur le long terme. Notre cerveau est sur-sollicité en permanence et les shoots d’adrénaline (hormone du stress) ne cessent de se cumuler dans notre corps, limitant la capacité de mettre tant notre mental que notre corps au repos. C’est les tensions et l’excitation en fin de journée, celle qui engendre les troubles du sommeil et notamment les difficultés d’endormissement.

Challenge 1 : j’arrête le 24h/24h et je détermine des horaires de travail

 

Challenge 2 : je définis en équipe et avec mon manager les canaux de communication pour me joindre

 

Challenge 3 : Je ponctue ma journée de 3 temps de pause à minima. Une le matin, la pause déjeuner et dans l’après-midi.

Amélioration de la concentration

J’observe et j’écoute mon corps. C’est au niveau hormonal encore une fois que cela sa joue. Ici, c’est le cortisol qui stimule votre corps et qui vous met en action, généralement à partir de 10h jusque la pause méridienne puis ensuite aux alentours de 15h jusque 18h. Ce sont des moyennes, le mieux est de s’observer pour adapter ses journées à cette capacité de concentration qui est décuplée lors de ces plages horaires. En dehors de ces temps, planifiez soit des temps d’échange soit des tâches administratives ou de rangement qui ne nécessite pas de grande concentration.

 

Challenge 1 : je planifie ma journée en tenant compte des pics de concentration de 10h à 12h et de 15h à 18h.

 

Challenge 2 : je fais des pauses dans la journée pour renforcer ma concentration (yoga des yeux, sophrologie, marche…)

 

Challenge 3 : Je respire toute la journée pour bien oxygéner mon corps.

Retrouver énergie et des relations apaisées

Je sors de chez moi pour faire des courses, acheter le pain, déposer les enfants et j’en profite pour discuter avec les autres parents, la voisine, le gardien…Je prévois des temps conviviaux dans ma semaine avec la famille ou les copains. Non pas celui pour parler de la maison de retraite de mamie mais des temps d’échanges gais et légers !

 

Challenge 1 : Je me dépense physiquement (marche, vélo, course…) et j’évacue mon surplus d’adrénaline.

 

Challenge 2 : Je prends le temps de partager des temps sociaux à chaque occasion.

 

Challenge 3  : Je prends du temps pour moi et j’observe ce qui se passe en moi.

 

Challenge accepted ?


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Institut Cassiopée

Connexion