Sokchearta
Thérapeute psycho-corporelle, ouverture prochainement à Salon-de-Provence
Sokchearta

Voyager à travers son essence

Thérapeute psycho-corporelle, ouverture prochainement à Salon-de-Provence

Pourquoi je n’arrive pas à déconnecter ?

Prévention du burn-out

Vie perso/vie pro, où en suis-je ?

« Hey regarde comme les couleurs sont belles ce soir ! Ça fait du bien de finir tôt, on se fait un petit apéro pour se détendre.

- Attends, non j’ai une urgence boulot ; je dois répondre à ce mail.

- A 19h32, tu crois pas que ça peut attendre demain matin ?

- Non non, attends je vais l’appeler ; ça ira plus vite plutôt que de répondre à un mail ! Mais oui je veux bien une bière ! »

 

« Ohlalalala quelle belle randonnée, ça fait du bien de marcher et d’être dans la nature !

- Ouais ouais…

- Mais qu’est-ce que tu fais avec ton tel ?

- J’essaie de capter le réseau, j’ai reçu un mail et je crois que j’ai enfin la réponse de Bertrand pour le projet…

- Quoi, on est en vacances dans le Vercors et tu regardes tes mails ?

- Non non, j’ai reçu une notification… »

 

Ou on aurait pu remplacer la dernière phrase par « Oui, j’ai regardé juste pour voir  si… »

 

Aujourd’hui entre confinement et télétravail, la frontière vie personnelle/vie professionnelle est mince d’autant plus avec les outils intelligents dits « nous faciliter la vie ». Nous restons en permanence connectés·es et sollicités·es, avec un flux constant d’information au cerveau, informations qui sollicitent nos 5 sens et notre énergie. Notre corps et notre cerveau ne se reposent quasi plus.

 

La vraie question est pourquoi je ressens le besoin de répondre à tout moment ? Pourquoi je décide de rester disponible pour les autres à toute heure ?

Pour qui je ne me déconnecte pas ?

La 1ère réponse est souvent « je me sens efficace et productif ». Mais pour qui et pour quoi ? Est-ce que je suis efficace et productif sur le coeur des mes activités ou mon métier ou est-ce que je réponds à une injonction de mon manager ou organisation ou encore est-ce que je me mets seul·e la pression ?

 

Oui car si je me mets la pression tout·e seul·e, c’est que je suis dans le contrôle et c’est Mme La Perfection qui s’invite à table. Les perfectionnistes ont besoin de tout contrôler, ont du mal à déléguer et ont du mal à lâcher prise…Ils n’arrivent pas à déconnecter de leur travail et estiment devoir être disponibles tout le temps…et à terme ils s’épuisent.

 

Enfin, se rendre disponible à tout moment pour les autres peut aussi cacher un malaise au travail. Le sentiment de ne pas être au coeur de son activité et de devoir malgré tout être présent pour combler la perte de sens dans son quotidien au travail.

 

Quelque soit la raison, accepter de prendre ce recul et posez-vous cette question « pour qui et pourquoi je ne me déconnecte pas ». Comprendre ce que cache votre manque de déconnexion, la source de ce manque de déconnexion permettra de travailler sur le coeur même de votre difficulté au travail : renforcement des capacités organisationnelles, gestion des priorités, gestion du temps, apprendre à dire non, apprendre à lâcher prise, retrouver du sens au travail, reprendre confiance en soi…

Se déconnecter, une clef essentielle pour retrouver l’équilibre

Vous l’aurez compris, se déconnecter reste dans tous les cas indispensable pour se préserver de fatigues, tensions mentales et corporelles et permet aussi de dépasser les troubles du sommeil pour retrouver un sommeil réparateur, énergie, vitalité et optimisme. D’autant plus en ce moment où les effets de 1 an de crise COVID-19 commence à se ressentir et où le respect vie privée/vie pro est encore plus difficile à maintenir !

 

Pour mieux identifier ce manque de déconnexion et la source de cette absence de déconnexion, dans un premier, jouez aux 3 temps de la déconnexion. En commençant en vous déconnecter progressivement et à votre rythme, vous allez pouvoir reprendre de la hauteur, du recul et vous identifierez plus facilement ce qui se joue en vous et pourquoi vous n’arrivez pas à vous déconnecter. Un changement ne peut se faire que progressivement et avec le moindre effort ou moindre mal pour votre mental !

Jouer aux 3 temps de la déconnexion

Semaine 1 : Le matin, je prends 5 mn pour moi, pour démarrer en douceur

Respiration, café (allez j’accepte la clope pour ce challenge), méditation, morceau préféré…whatever, ce que vous voulez mais sans penser à autre chose, juste profiter ces 5 mn :)

 

Semaine 2 : Je prends une vraie pause déjeuner de 20 mn sans pianoter sur mon smartphone ou devant mon ordinateur !

 

Semaine 3 : J’ajoute 5 mn de pause le matin ou l’après-midi avec le même principe que la semaine 1, en pleine conscience !

 

L’idée c’est de cumuler les défis de semaine en semaine. A la fin de la 3ème semaine, vous commencerez à prendre 30 mn/jour pour vous. Oui vous lisez bien 30 mn pour vous sur une journée de 960 mn (base de 16h/jour où nous sommes réveillés). Puis petit à petit, vous allongerez chaque temps !


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Institut Cassiopée

Connexion